Mme El Kasmi - Lycée Van Gogh
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-45%
Le deal à ne pas rater :
-45% sur la glacière électrique 20 L SEVERIN avec fonction ...
60 € 110 €
Voir le deal

Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Lun 16 Mar - 15:41
Bonjour à tou.te.s,
Nous n'avions pas eu le temps de finir l'explication de texte n°9 autour de la mort de Charlotte, il nous restait la 3e partie à étudier ensemble (l. 41 à la fin). Vous pouvez m'envoyer des suggestions de RAI sur cette partie soit sur ce forum (ce qui est la meilleure solution pour que tout le monde puisse en profiter), soit par message privé. Je vous enverrai un corrigé demain à 17h, donc faites le rapidement si vous voulez vous saisir de cette occasion de vous entraîner.
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty La mort de Charlotte

le Lun 16 Mar - 21:47
Ligne 46-47 : « Une gardienne s’époumone. Surtout, retenez bien le numéro de votre porte-manteau » ; impératif présent et discours direct  ; la gardienne s’adresse directement à nous à l’aide de l’impératif de manière agressive, bruyante (« [elle] s’époumone ») on reçoit comme un ordre/une agression, cela nous permet de nous mettre à la place de ces femmes, on se sent projeter dans les évènements, le but est de faire ressentir les sentiments éprouvés au lecteur (peur).

Ligne 48 : « Les femmes mémorisent ce chiffre ultime » ; adjectif épithète du nom « chiffre » ; cela nous montre que les femmes vivent leurs derniers moments puisque ce chiffre ultime, on l’assimile à une dernière étape/ une dernière action, la dernière chose à faire, le but est de nous amener l’idée de la mort des femmes subtilement.

Ligne 53 : « La nudité sous une lumière glacée creuse les corps » ; métaphore ; l’emploi du GN « lumière glacée » permet de visualiser l’ambiance froide, oppressante/ stressante et sombre de la scène qui se déroule, la lumière ne creuse par réellement les corps mais cela est pour dire que les gens se recroqueville sur eux même sous la lumière qui les éclairent parce que les autres autour d’eux les voient, ils veulent cacher leur corps car ils sont nus, se sentent humiliés, honteux…
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Lun 16 Mar - 23:17
Ligne 46: "Surtout, retenez bien le numéro de votre porte-manteau"
Phrase à l'impératif
En réalité ici cette phrase nous montre de l'espérance, la gardienne à travers cette phrase fait penser aux femmes qu'elle ne vont pas mourir puisqu'il faut qu'elle retiennent un chiffre bien précis.

Ligne50: "Certaines se tiennent la main"
Phrase au présent
Cette phrase montre à quel point les femmes se soutiennent entre elles malgrès les conditions. C'est important pour elles de s'unir face au doute et à la peur.

Ligne56: "Elle semble s'extraire du moment, pour être là.
Semble: verbe d'état
La première partie de la phrase Charlotte essaye de se fondre dans la masse, sa pensée est ailleurs elle est comme déconnectée du monde qui l'entoure pendant un instant. Mais la deuxième partie de la phrase revient à la réalité et réalise qu'elle est bel et bien dans un sombre endroit entourée de femmes.


avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Mar 17 Mar - 10:46
Bonjour et Alex et Lisa, merci de votre participation.

Alex : 1. Excellente remarque. En effet, la gardienne du camp semble ici particulièrement inhumaine et inutilement agressive, on compatit donc avec Charlotte et le reste des déportées. 2. Très bien. En effet, ce chiffre sera la dernière chose qu'elle retiendront de leur existence, et le lecteur le sait. On ressent donc une indignation vàv de ce destin injuste. 3. Excellent : en effet, "creuse" est ici une métaphore qui souligne la fragilité, la nudité et le traitement humiliant qui est réservé aux déportés, tandis que l'adjectif "glacée" fait ici référence à la mort qui les attend et contribue à créer une atmosphère sombre et angoissante.

Lisa : 1. En effet, les déportées sont trompées jusqu'au bout, tout est fait pour éviter un mouvement de panique ou de rébellion. 2. Bonne remarque, on peut souligner la solidarité des déportées, qui leur permet de rester dignes jusqu'au bout. 3. C'est une bonne idée que d'analyser ces deux dernières phrases, qui sont assez mystérieuses. Ici, Foenkinos veut montrer qu'en effet Charlotte tente d'oublier la noirceur de ce qu'elle est en train de vivre. Le CCL "là" est particulièrement intéressant : il ne désigne plus le camp dans lequel meurt Charlotte, mais le présent, lorsque Foenkinos écrit le livre et lorsque nous le lisons, lorsque nous découvrons le travail de Charlotte => son statut d'artiste et le travail d'écriture de Foenkinos lui permettent de survivre.
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Mar 17 Mar - 11:36
Ligne 58:'' les femmes mémorisent ce chiffre ultime '';
L'hyperbole '' ultime'';
Cette hyperbole amplifie le fait que les déportés ont tout perdus, l'auteur nous fait comprendre que ce ''chiffre '' est la seule chose a laquelle ils peuvent se raccrocher, leur permettant jusqu'au bout d'espérer la fin de leur supplice.Le lecteur ressent ainsi la détresse de ces personnes perdues dans tant de haine cherchant en vain a y échapper,le lecteur est donc prit de compassion pour eux

Ligne 51 à 52:'' On ferme les portes a doubles tours ,comme dans une prison'';
Outils de comparaison ''comme '' avec le comparant ''prison'';
Cette phrase montre la triste réalité du sort des déportés, cette comparaison  aux '' portes de prison '' permet au lecteur de comprendre qu'il n'y a plus d'échappatoire et que les déportés sont condamnés à la mort.

Ligne 57: '' Pour être '';
Complément circonstanciel de lieu ''là '';
Cette phrase a un sens particulier elle ne parle pas des camps,l'auteur s'adresse en quelque sorte à nous, lecteurs. Il veut dire  grâce a cette phrase que Charlotte est morte  dans les camps; mais qu'à présent elle  vit a présent a travers le travail de Foenkinos, a travers son oeuvre ''Vie ? Ou théâtre ?'' et surtout nos coeurs nous qui avons suivis sa vie , ses malheurs et bonheurs.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Mar 17 Mar - 11:54
Eliaz : 1. Très bien, tu as bien exprimé l'espoir complètement illusoire qu'il reste aux déportés, même si nous savons que plus rien ne pourra les sauver de la barbarie nazie. 2. TB. 3. Excellente remarque. Tu fais bien de mentionner le travail de Charlotte Salomon, qui lui assure une postérité à travers le temps. De plus, à ce stade de l'histoire, en effet, nous en tant que lecteurs nous avons partagé énormément d'émotions avec Charlotte, nous avons suivi son existence grâce à Foenkinos, qui la fait presque revivre à travers son travail d'écriture.
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty La mort de Charlotte RAI

le Mar 17 Mar - 13:21
l.47 "ce chiffre ultime" hyperbole => L'auteur montre bien que c'est la dernière chose qu'elles verront, ce porte manteau. Il montre bien aussi que les nazis faisaient en sorte jusqu'au bout qu'elles allaient prendre une douche. Elles avaient encore espoir de ne pas mourir.
l.51 "On ferme alors les portes à double tour, comme dans une prison" comparaison => L'auteur montre bien que l'espoir des femmes n'est plus là en comparant à une prison. Elles se doutent désormais de ce qui va se passer.
l.56 "elle semble s'extraire du moment" verbe d'état => L'auteur dit de façon plus légère que Charlotte est en train de mourir dans les chambres à gaz comme si elle était désormais ailleurs.
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 17/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Mar 17 Mar - 13:32
Ligne 46- "Surtout retenez bien le numéro de votre porte manteau"
phrase à l'impératif.
Cela nous montre qu'il leur faisait croire jusqu'au bout qu'ils allaient prendre une douche
pour ne pas céder à la panique. Il leur faisait croire que rien n'allait ce passer juste après.

Ligne 51 "On ferme alors les portes à double tour comme dans une prison"
"comme" c'est une comparaison .
Cela nous fait comprendre que les déportés ne peuvent plus s'échapper , ils sont condamnés à la mort.

Ligne 50 "certaines se tiennent la main"
phrase employé au présent
Cette phrase évoque la "solidarité" malgré la situation dans laquelle se trouvent les femmes , elles se soutiennent entre elles.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

le Mar 17 Mar - 14:08
Andrea : 1. En effet, et en plus, comme nous, en tant que lecteurs, savons ce qui va se passer, nous ressentons d'autant plus la dimension tragique de ce moment. 2. Oui, c'est vrai, on ressent progressivement l'espoir de ces déportée s'amenuiser. Elles commencent à se douter qu'elles ne sortiront jamais. 3. C'est une bonne idée de mettre l'accent sur la légèreté ici. Cela permet à Foenkinos de finir son roman sur une note moins sombre, et en rappelant, comme je l'ai dit plus haut, que Charlotte continuera à vivre grâce à son art.

Lina : 1 et 2 : mêmes remarques que pour Andrea. 3. Oui, cela rejoint ce que disait Lina, les femmes déportées restent solidaires, restent dignes et humaines malgré tout ce que leur font subir les nazis.
Contenu sponsorisé

Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte Empty Re: Fin de l'ET n°9 : La mort de Charlotte

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum