Mme El Kasmi - Lycée Van Gogh
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
Voir le deal
10 €

Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:53
Aurélie : 1. En effet, Béline semble ici particulièrement soulagée - même si le lecteur/spectateur sait que ce soulagement ne sera que de courte durée. Analyser le nom péjoratif "fardeau" accentué par l'adjectif "grand" me semble ici intéressant. 2. Bien pour la question rhétorique. Elle ne montre en effet aucun signe de détresse ou de deuil. 3. Très bien, surtout pour le soulagement pour les "servantes et valets", qui est ici particulièrement ironique puisque finalement Toinette, au contraire, apprécie suffisamment Argan pour créer toute cette mise en scène. 4. Très bien pour l'antiphrase, en effet. On peut aussi noter que Béline ne note même pas l'ironie, et poursuit son discours comme si de rien n'était. 5. Oui, en effet, c'est la dimension vénale de Béline qui est ici mise en avant (accentuée aussi par le verbe pronominal "dont je veux me saisir" 6. Bonne remarque. On peut noter qu'elle lui donne des ordres comme si Toinette était sa complice, alors qu'il n'en est rien, au contraire.
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:54
L1 : suite d'exclamation avec le champ lexical du tragique→mets sous tension le lecteur augmente l'effet tragique puisque le lecteur ne sais pas ce qu'il se passe et est inquiet
L2-9 : stichomythie avec une suite de questions-réponses accélère le rythme du dialogue rajoute un côté dramatique a la scène. Elle met en haleine le lecteur qui a envie de savoir ce qu'il se passe
L5 et 6 : parallélisme qui insiste sur le fait que Argan soit mort on peut voir que Beline elle-même ne le crois pas c'est pour cela qu'elle questionne Toinette.
L8 et 9 : répétition de l'adverbe assurément permet au lecteur et à Béline de se rendre compte et de réaliser que Argan est mort car comme on l'avait précédemment elle n'en n'est pas persuadé c'est pour cela qu'elle questionne Toinette.
L9 et 10: métaphore.
avatar
Aurélien Mouvier1
Invité

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty ET 12 Aurélien

le Mar 17 Mar - 10:59
l.1 suite de phrases exclamatives : Toinette joue un rôle désespéré
veut montrer à Beline un événement tragique

l1 et l3 Onomatopée « Ha » : rajoute un de désespoir vis à vis de la situation
Sert à montrer la gravité de la situation

L.6 phrase simple « Notre marie est mort » : annonce la nouvelle sans la contourné
Sert à surprendre Béline et ainsi voir sa réaction la plus sincère

l.7 adj « pauvre » : Toinette pose une description de « Argan » pathétique afin de faire réagir Béline voir si elle compatis a la mort de son marie

l.9 COI « Personne + CCM « toute seule » : Toinette montre qu’elle est la seule témoin de l’accident et la seule à connaitre cette mort. Sert à créer une intimité entre Béline et Toinette et ainsi à ce que Béline se confie à Toinette sur ses sentiments
avatar
Messages : 2
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:04
Béline utilise de nombreux adjectifs péjoratifs tel que « malpropre   « dégoûtant », « ennuyeux », « fatiguant » pour faire le portrait de son mari comme d’un homme répugnant et incommode.
Il y a une double énonciation car Béline s’adresse à Toinette espérant la convaincre en la ralliant à sa cause. Mais elle s’adresse également au public.
Toinette s’exprime peu dans le but de piéger Béline pour de bon.
Béline éprouve du mépris vis à vis de son mari. En effet elle utilise le terme « la chose » pour montrer qu’il n’a aucune importance à ses yeux, qu’elle n’a aucune considération pour lui et que sa «mort» lui importe peu. Elle utilise également les déterminants démonstratifs « cette » et « cela » pour appuyer son mépris.
Il y a donc un retournement de situation car le but de Toinette était de piéger Béline afin qu’elle se livre sur la manière dont elle voit Argan, en sa présence pour qu’elle n’ait aucun moyen de mentir. Toinette souhaitait rétablir la vérité. De plus elle voulait qu’Argan ouvre les yeux sur sa naïveté vis à vis de Béline.



avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:06
Bertille : 1. Oui, très bien, il faut mettre l'accent ici sur le rôle de Toinette qui met en scène cette fausse mort. 2. En effet, Béline est celle qui sera piégée, elle découvre la situation petit à petit selon le bon vouloir de Toinette. 3. Oui, c'est bien de noter que Toinette joue, ici, et que son émotion n'a rien de sincère, elle est là pour tromper Béline. 4. OK. 5. Oui, en effet, tu as raison, mais c'est pour rester crédible vàv de Béline. 6. En effet, Béline veut être sûre de la mort de son mari, pour des raisons purement vénales (= elle veut son argent). 7. C'est très bien de parler de "piège" qui se referme sur Béline, en effet. 8. OK. 9. Exactement. Toinette a besoin que Béline ait l'impression de maîtriser la situation, que personne n'est au courant de la mort d'Argan.

Nathan : 1. Oui, tu as raison, mais attention, insiste bien sur le fait que Toinette fait semblant d'être agitée. 2. Bonne remarque, on ne sent à aucun moment la tristesse de Béline vàv de la mort de son mari (attention, "se ficher" est un peu familier). 3. Bien, mais encore une fois, attention, cette agitation n'est qu'un jeu de la part de Toinette, qui manipule Béline.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:18
Fanny : 1. Pourquoi pas, mais attention, le lecteur n'est pas véritablement inquiet. Vous n'avez pas eu les scènes qui précèdent celle-ci, mais le lecteur/spectateur sait ce que prépare Toinette. 2. Bonne remarque. 3. Ce n'est pas que Béline ne croit pas qu'il soit mort, mais comme elle est une femme vénale et qu'elle a déjà en tête le projet de récupérer la fortune d'Argan, elle veut s'en assurer. 4. Même remarque. On peut surtout noter que ce n'est pas du tout une réaction naturelle de la part d'une femme qui aimerait sincèrement son mari. 5. Il faut que tu me précises où sont les métaphores d'après toi.

Aurélien : 1. Bien. Insiste surtout sur le fait que Toinette veut montrer à Béline un évènement tragique qui n'en est pas véritablement un. 2. Oui, mais rappelle bien qu'il ne s'agit que d'un jeu de la part de Toinette, qui veut manipuler Béline. 3. Tu as raison, c'est intéressant de voir que par cette réplique, Toinette met Béline au pied du mur => Argan est mort, comment va-t-elle réagir ?. 4. Bien pour la notion de pathétique et de compassion (dont Béline ne fera d'ailleurs pas du tout preuve). 5. Oui, bonne remarque. Il est essentiel que Béline pense que personne n'est au courant de la mort d'Argan pour mettre en place le piège.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:24
Candice : 1. Oui, c'est surtout l'occasion pour le lecteur/spectateur (et pour Argan !) de voir enfin les véritables sentiments de Béline mis à jour. 2. Très pertinent de noter la double énonciation, tu as raison, c'est un élément important de la dimension comique. 3. Oui, mais attention, "la chose" désigne ici l'évènement de la mort d'Argan (et pas Argan lui-même), mais tu as tout à fait raison d'appuyer sur son mépris, qui est ici particulièrement marqué. 4. C'est un très bon réflexe aussi que de revenir sur ce que vous vouliez montrer dans cette étape du texte, et tu as raison, Béline est maintenant prise au piège, elle n'a aucun moyen de mentir puisque son mari Argan a tout entendu.
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty 2ere Partie d'EdT 12 Bertille

le Mar 17 Mar - 11:29
2ème partie :

10-BÉLINE.- Le Ciel en soit loué. Me voilà délivrée d’un grand fardeau. Que tu es sotte, Toinette, de t’affliger de
cette mort !
Les adjectifs “délivrée, loué” ainsi que l’expression “grand fardeau” témoigne d’une emprise relatée aux divinités dont elle est enfin libérée. L’utilisation de fardeau étant plus que clair quant à la vision qu’elle a de son mari.

11-TOINETTE.- Je pensais, Madame, qu’il fallût pleurer.
le verbe “pensais” et “fallût” ainsi que l’utilisation de l’apostrophe “Madame” montre le soin que prend Toinette à respecter son “rôle de servante” de sorte à ce que Béline ne se doute de rien.

12-BÉLINE.- Va, va, cela n’en vaut pas la peine. Quelle perte est-ce que la sienne, et de quoi servait-il sur la terre ? (part.1) => Interjection “Va” + négation => Béline se fiche de son mari et le fait enfin savoir ouvertement avec toutes précautions prise par avant. Interrogative “de quoi servait-il sur la terre ?” Béline se moque de son défunt mari, le présente sous une image d’homme inutile.
Un homme incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement, ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours, sans esprit, ennuyeux, de mauvaise humeur, fatiguant sans cesse les gens, et grondant jour et nuit servantes et valets. (part 2) => Tout d’abord “incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement, ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours, sans esprit, ennuyeux, de mauvaise humeur, fatiguant sans cesse les gens, et grondant jour et nuit servantes et valets.” Cette longue énumération, principalement adjective, plus la champ lexical du “sale” (malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement, ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant), montre le mari de Béline comme un homme répugnant, malade et ingrat-> rend le personnage détestable et la réaction de Béline plus “louable” (empathie du lecteur).

13-TOINETTE.- Voilà une belle oraison funèbre.
L’utilisation de l’adjectif “belle” souligne l’ironie de cette réplique car il n’y a rien de beau au dessin que vient de faire Béline de son mari

14-BÉLINE.- Il faut, Toinette, que tu m’aides à exécuter mon dessein, et tu peux croire qu’en me servant ta récompense est sûre. Puisque par un bonheur personne n’est encore averti de la chose, portons-le dans son lit, et tenons cette mort cachée, jusqu’à ce que j’aie fait mon affaire. Il y a des papiers, il y a de l’argent, dont je me veux saisir, et il n’est pas juste que j’aie passé sans fruit auprès de lui mes plus belles années. Viens, Toinette, prenons auparavant toutes ses clefs.

“Il faut”+ “ta récompense est sûre” = Sorte de paradoxe car Béline ordonne à Toinette, puis lui promet une récompense comme si elle venait de lui demander un service, comme si Béline voulait avoir la garantie de Toinette ne la trahirai pas
“Bonheur, belles années” = Fait écho à la joie de Béline d’être libérée de son mari
“Affaire, argent, papier” = montre l’interêt que portait Béline à son mari puisqu’elle le décrivait comme le pire homme sur Terre. Béline est donc simplement vénale.
“Viens, Toinette” => Impératif + apostrophe => Béline a confiance en Toinette ou bien elle craint qu’elle devienne témoin à son encontre et essaye donc de l'emmener dans cette histoire pour l’incriminer tout autant qu’elle.
avatar
Olenine L
Invité

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty 2 eme Partie

le Mar 17 Mar - 11:30
L11-12: « grand fardeau » termes péjoratifs montre que Bélize n’est même pas un peut affligée par la mort de son mari

L15-16: adj participe présent péjoratifs « malpropre, dégoûtant » le portrait d’un homme répugnant, comme au dessus elle n’est pas affligée par sa mort

L20-21: Argan désigné par Béline comme un « chose » et non par son nom « cette » « mort » « cela » elle le désigne de manière dédaigneuse et sans aucun sentiment enver lui
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:32
En tout cas je tiens à vous dire à tou.te.s que je suis particulièrement satisfaite de la manière dont vous contribuez à ce forum, vos remarques sont particulièrement intéressantes et pertinentes. Vous pouvez continuez à envoyer plusieurs remarques à la fois sur la partie du texte que l'on est en train d'étudier, mais cela me prend un peu de temps pour répondre à chacun, or je tiens à le faire puisque vous vous engagez avec sérieux dans ce travail. Nous pouvons continuer à travailler ainsi, mais n'hésitez pas à faire des remarques aussi plus courtes, et surtout n'hésitez pas à réagir sur ce que les autres élèves proposent aussi, c'est également intéressant !
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:41
—> « Quelle perte est-ce que la sienne, et de quoi servait-Il sur la terre »
= question rhétorique —> elle n’attend pas de réponse de la part de Toinette, cela nous montre, une nouvelle fois, à quel point elle se fiche de la mort de son mari et elle remet littéralement son existence en question (celle de son mari)

—> « Un homme incommode [...] grondant jour et nuit servantes et valets »
= Accumulation —> Béline utilise beaucoup de termes péjoratifs envers son mari donc cela renforce l’idée qu’elle ne l’aimait pas

—> [m] (ex: « homme », « incommode », « monde », « malpropre », « mouchant »...)
= Allitération du son [m] —> la répétition du son [m] donne encore plus de force au dégoût de Béline lorsqu’elle prononce ces mots
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:42
Bertille : 10. Oui, ici nous n'avons plus aucun doute sur les véritables sentiments de Béline. (Attention à l'expression "emprise relatée aux divinités" qui est légèrement maladroite). 11. Très bien, en effet, Toinette reste bien dans son rôle de servante, pour mieux tromper Béline. On peut cependant noter qu'elle remarque que la réaction de Béline n'est pas celle qu'on attendrait d'une femme qui aime sincèrement son époux. 12 : Très bien de noter que toutes les précautions que prenait Béline se sont envolées (attention à "se fiche", plutôt familier). Et en effet, la longue énumération et le champ lexical du dégoût, de la malpropreté soulignent bien ce que pense Béline. ATTENTION cependant à l'effet produit sur le lecteur/spectateur : nous ne sommes pas censés ressentir de compassion envers Béline, qui manipule son mari pour son argent depuis le début. Certes, Argan n'est pas très séduisant et un peu ridicule, mais on est censé compatir envers la figure du "mari trompé" (on voit ici les limites du féminisme de Molière...) 13. Très bien pour l'ironie de cette réplique (voir plus haut). 14 : En effet, à ce moment-là, Béline est persuadée qu'elle peut compter sur Toinette, qu'elle est sa complice. Tu as aussi tout à fait raison de souligner à nouveau que Béline est tout simplement vénale. D'ailleurs, elle n'envisage pas que Toinette pourrait vouloir, au contraire, aider Argan en lui montrant le vrai visage de sa femme.

avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 11:47
Lucille : 1. En effet, Béline ne montre aucun signe de détresse, et se montre même plutôt inhumaine en qualifiant son mari, comme tu l'as dit, de "grand fardeau". 2. Bonne remarque (voir plus haut). 3. Attention, comme je l'ai souligné, la "chose" ne désigne pas Argan, mais l'évènement que constitue sa mort. Cependant tu as raison, il y a un certains mépris ici.

Elvira : 1. Bien pour la question rhétorique (et attention à la familiarité de "se ficher"). Tu as raison, elle semble dire que son mari avait si peu de qualités qu'on pouvait à peine justifier son existence sur Terre (ce qui montre bien l'hypocrisie de ce personnage, puisqu'elle jouait avant le rôle d'une femme aimante, dans l'espoir de profiter de son argent). 2. Bien pour l'accumulation (voir plus haut). 3. Bonne remarque sur l'allitération, en effet on peut entendre ici le dégoût du personnage (n'oubliez pas que cette réplique est faite pour être lue par une comédienne, on peut donc ici bien entendre ces jeux de sonorités.)
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 12:26
Bonjour, merci de votre réponse sur l'utilisation des vers ou des lignes. J'ai une autre question : Allez-vous envoyer un corrigé global de cet E.T ou bien doit-on le faire nous même à partir des réponses de toute la classe ?

2E PARTIE : L.11 · " Le Ciel en soit loué" locution interjective : Béline exprime son soulagement vis-à-vis de la situation.
· L'hyperbole " Me voilà délivrée d'un grand fardeau" ( qui contient une périphrase pour qualifier Argan) en témoigne.
. "Que tu es sotte Toinette de t'affliger cette mort ! " phrase exclamative : Béline n'éprouve aucune tristesse car elle en vient à reprocher à Toinette d'éprouver du chagrin pour le décès d'Argan.

L.13 proposition subordonnée complétive avec utilisation du subjonctif imparfait : Toinette soumet une idée pour pousser Béline à dévoiler sa pensée.

L.14 interrogation réthorique : Béline éprouve du mépris envers Argan et remet en cause son existence, preuve de son détachement très fort.

L.15 à 17 accumulation d'adjectifs + participes présent : Béline dresse le portrait d'un homme répugnant avec beaucoup de défauts qui montre encore qu'elle n'a aucune considération. D'ailleurs selon elle personne n'en a, les termes " à tout le monde" ," les gens" "servantes et valets" en témoignent.

L.18 antiphrase : permet d'accentuer le discours péjoratif de Béline. Toinette prend discrètement plaisir à assister à la situation.

L.19 à 23 Béline donne des ordres à Toinette pour en faire sa complice.
La négation l.22 montre que Béline ne pense qu'à son intérêt et l'argent d'Argan qu'elle veut se "saisir". Il y a là aucun amour. Elle est prête à braver l'interdit en "[tenant] cette mort cachée" pour arriver à ses fins.

On remarque que dans cette 2e partie Toinette intervient peu mais ses remarques sont pertinentes car elles poussent Béline à se démasquer.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 12:39
Kaëlys : J'avais prévu de faire un corrigé, mais il sera finalement moins détaillé que ce que vous pourrez trouver sur ce forum, puisque vous avez proposé plein de choses ! Je vous enverrai quand même un corrigé, demain ou après-demain. Mais attention (et je le dis pour tout le monde) que cela ne vous empêche pas de continuer à participer activement ici.

1. Très bien, et en effet, "grand fardeau" est effectivement une périphrase qui montre bien les sentiments réels de Béline vàv de la situation. Et oui, traiter Toinette de "sotte" montre ici l'insensibilité, voire l'inhumanité de Béline. 2.Très bien - ici Toinette pousse vraiment Béline dans ses derniers retranchements, pour lui montrer que son attitude n'est pas celle qu'on attendrait d'une épouse aimante. 3. En effet, ici c'est un mépris très profond de Béline envers son mari qui nous est révélé clairement. 4. Bien pour l'accumulation des adjectifs et des participes présents. On voit bien aussi que Molière en profite pour se moquer gentiment d'Argan => même si on est "de son côté" et qu'on est choqué par Béline, on n'a pas ici un noble personnage que l'on peut admirer, mais un bourgeois un peu ridicule. 5. Absolument, c'est très pertinent d'insister sur le plaisir que prend Toinette à orchestrer la situation, que l'on perçoit parfaitement à travers son ironie. 6. TB, cela correspond à ce que j'ai dit plus haut sur Béline qui est une femme vénale et qui pense (à tort) que Toinette est sa complice. 7. Remarque globale très pertinente sur la 2e partie, en effet Toinette intervient peu, mais son rôle est crucial.
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 12:50
2EME PARTIE

Ligne 11: ici on peut voir que Béline se sent soulagée notamment avec la phrase « me voilà délivrée d’un grand fardeau » car elle sait qu’elle va récupéré tout l’argent de son mari

Ligne 13: Toinette est étonnée de la réponse de Béline

Ligne 14: question rhétorique qui montre une fois de plus qu’elle n’éprouve aucun sentiment pour son mari

Ligne 15 à 18 : nous pouvons observez une accumulation qui montre que Béline ne dit que des choses négatives de son mari et qu’il n’a aucune qualité

Ligne 20 à 23 : ici nous pouvons voir que Béline n’était avec Argan que pour son argent et qu’elle n’éprouve aucun sentiment à la mort de son mari si ce n’est de la joie . On peut aussi voir que Béline propose une récompense à Toinette en échange de son aide
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 13:54
. Mouvement général de cette 2ème partie : réaction de Béline après l'annonce de la mort d'Argan

L.11 : Locution exclamative " Le Ciel en soit loué "
-> marque le volte-face de Béline. La mort de son mari représente un soulagement.
· Hyperbole " Me voilà délivrée d'un grand fardeau. "
-> vient accentuer la délivrance que représente cette annonce pour Béline ainsi que l'état de contentement dans lequel elle se trouve.
· phrase exclamative " Que tu est[...] mort ! "
-> montre que Béline ne considère pas son mari. Le verbe "affliger" accentue l'idée du "grand fardeau"

L13 : Verbe d'opinion " pensais " + " il fallût"
-> Toinette reste dans son rôle de servante en la conseillant afin de mieux tromper sa maîtresse.

L14 : rhétorique " Quelle [...] terre ? "
-> Béline blâme son mari. Son existence ne compte pas pour elle ce qui montre qu'elle ne s'est pas mariée avec des intentions amoureuses.
. accumulation d'adjectifs péjoratifs + p.présent. ( peut t-on également considéré cette partie comme une période ? ) " Un homme [...] valets."
-> Béline dénigre son mari en dépeignant un portrait extrêmement pejoratif de lui. Cela révèle ce qu'elle pense réellement de lui ainsi que ses véritables sentiments.

L18 : phrase ironique + antiphrase " Voilà [...] funèbre "
-> Toinette se joue de la situation. Son objectif de dévoiler le vrai visage de sa maîtresse est plus qu' atteint. Elle exprime comme une satisfaction car son plan fonctionne.

L19 à 23 : Béline tente de rallier à sa cause Toinette et ainsi en faire sa complice.
· verbe defectif et impersonnel " il faut" + verbe "exécuter"
-> révèle le côté manipulateur et égoïste de Béline.
· champ lexical argent " affaire", " papiers", " argent", " fruit"
-> Beline est avide d'argent. Révèle le plan que Béline avait lorsqu'elle s'est mariée avec Argan.

Dans cette 2ème partie, les répliques de Toinette sont moins nombreuses et plus courtes ( bien que toujours aussi pertinentes ) afin de centré l'action sur Béline qui dévoile son vrai visage.



avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:19
Deuxième partie :

L.14,15- "Qu'elle perte est-ce que la sienne, et de quoi servait-il sur la terre?" : Question rhétorique, servant ici pour Béline à exprimer sa pensée négative sur son mari Argan, comme si c'était logique qu'Argan ne servait pas à grand chose.
L.15 à 17- Énumération, et peut-être même gradation de la part de Béline, énumérant un à un les défauts d'Argan. Si bien que la liste semble quasiment continue.
L.18- Oxymore "belle oraison funèbre" prononcé par Toinette : dans ce cas-ci, belle donne de l'importance au mot "funèbre".
L.21- Anaphore "Il y a des papier, il y a de l'argent" insistant sur la quantité de bonnes choses à obtenir en étant opportuniste.
L.22- Périphrase "mes plus belles années" que l'on peut traduire par "ma jeunesse", "quand j'étais belle". Là, cette figure de style est simplement utilisée par Béline pour embellir son discours.
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Partie 2 nathan Bechon

le Mar 17 Mar - 14:28
« Le ciel en soit loué » montre la joie de Béline du à la mort de son mari. De plus le verbe « délivré » est un mot fort pour exprimer cette joie .
Toinette continue son rôle de servante et de comédienne dans la phrase :  « je pensais, madame, qu’il fallut pleurer »
Hyperbole en disant qu’il ne servais à rien que cette terre : « de quoi servait-il sur la terre ».
De plus nous remarquons une accumulation de description de argon « incommode »,  « malpropre », « dégoûtant » qui montre la vision de Béline face à argon elle le trouve sale et extrêmement méchant et malpolis.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:31
Ryan : 1. Tu as tout à fait raison, Béline se sent soulagée, mais pense à l'effet produit sur le lecteur/spectateur => nous savons qu'elle ne récupèrera rien du tout, qu'elle est en train d'être piégée => dimension comique. 2. Toinette n'est pas vraiment étonnée ici. Cette réplique ironique montre bien à quelle point la servante continue à dominer la scène, elle voit clair dans le jeu de Béline et invite le lecteur/spectateur à s'en amuser avec elle. 3. Bien pour la question rhétorique. 4. Oui, en effet => quel est donc l'effet produit sur le lecteur/spectateur ? Nous pouvons être enclins à nous moquer un peu d'Argan, mais nous le plaignons aussi de n'être absolument pas aimé par sa femme, qui lui a fait croire le contraire pendant longtemps. 5. Oui, tu as raison, mais va plus loin => Béline pense que Toinette est sa complice, or elle est justement en train de la piéger, au contraire => comique de situation.

Keylia : 1. Bien pour le rappel général du l'essentiel de cette 2e partie. 2. C'est très bien d'utiliser l'expression de "volte-face", particulièrement adaptée au théâtre. Béline n'a en effet aucune considération pour son mari. 3. Oui, mais pense à bien noter l'ironie de Toinette => elle ne s'attendait pas du tout à ce que Béline soit affligée de la mort d'Argan, mais elle fait cette remarque de manière un peu provocatrice pour souligner l'absence de sentiment de sa maîtresse (ce n'est pas vraiment un conseil ici). 4. Oui, tu as raison, cette phrase est suffisamment longue pour être considérée comme une période, en effet. TB pour la dimension très péjorative de ce portrait. 5. C'est vrai, le plan de Toinette est bien en train de fonctionner, mais : a. c'est important ici de rappeler la double énonciation (cette phrase s'adresse au spectateur, témoin de l'inhumanité de Béline) et b. Le véritable moment où Toinette est satisfaite du fonctionnement de son plan arrive plus tard (l. 27). 6. Oui, mais attention, le lecteur sait bien que Toinette ne sera jamais la complice de Béline. B pour la dimension vénale du personnage, uniquement motivée par les richesses matérielles. 7. Excellente remarque globale sur cette partie.
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:40
Ca serait possible de savoir quel(s) est/sont le(s) livre(s) à lire avant notre retour en classe ?
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:47
Bonne question Kaëlys.

J'estime que vous avez déjà lu Le Mariage de Figaro, sur lequel on travaillera majoritairement en ligne je pense. J'essaie de vous trouver aussi des ressources intéressantes (documentaire sur Beaumarchais, etc.) pour que vous soyez aussi à l'aise sur cette oeuvre que sur les Essais de Montaigne et la Princesse de Clèves.

Il faudra avoir lu Ruy Blas de Victor Hugo, qui est une lecture complémentaire, sur laquelle je ferai une séance un peu à la manière de Fahrenheit 451, pour que vous compreniez bien les enjeux du livre, en classe ou à distance selon la situation. J'essaie aussi de vous trouver des lectures complémentaires facultatives intéressantes autour du théâtre, que je vous transmettrai au fur et à mesure. (Je répète, elles seront facultatives).

Enfin, à notre retour, on devra commencer à étudier la poésie, et je vous rappelle que l'oeuvre intégrale pour cet objet d'étude sera Les Fleurs du Mal de Baudelaire, que vous pouvez facilement trouver en ligne.

N'hésitez pas si vous avez d'autres questions d'ailleurs !
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:51
anais joly partie 2


l14-15: question rhétorique, Béline rabaisse son mari comme si son existence n'avait pas servi à grand chose

l15-17: "incommode" "malpropre" "dégoûtant" : accumulation d'adjectifs péjoratif qui mettent en valeur la description d'Argan par sa femme un homme repoussant

l21: "papiers" "argent" insiste sur le fait que Béline n'était qu'avec son mari que par profit, elle est avide de sa fortune et de ses biens. Ainsi les réelles intentions de Béline sont dévoilées
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:51
(Nathan et Tom, je pensais avoir répondu mais mon message a disparu. Je reviens sur vos travaux)
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 14:56
2ÈME PARTIE :
- L.12a13:hyperbole + périphrase “ d’un grand fardeau” qui désigne son mari : on peut voir ici que Béline est heureuse de la mort de son mari elle ce sent délivrée.
- L14: “je pensais” : Toinette est étonné de sa réaction elle ne s’attendait pas à cela.
L14 à 15: question réthorique : la mort de son mari ne l’impact pas on peut voir qu’elle n’était pas amoureuses de son mari.
L17 à22: description péjorative: en effet Béline ce libère et dit toute la vérité de ce qu’elle pense de son mari.
L23: Toinette veut être complice avec Béline pour voir ce qu’elle va faire pour dévoiler le vrai visage de Béline.
L24: verbe “exécuter” montre le côté un peu manipulateur de Béline.
- champ lexical de l’argent : on voit le vrai visage de Béline qui était avec Argan juste pour son argent
Contenu sponsorisé

Suite de l'ET n°12 - Page 2 Empty Re: Suite de l'ET n°12

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum