Mme El Kasmi - Lycée Van Gogh
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
Nike Zoom Pegasus Turbo – Chaussure de running ...
Voir le deal
108.47 €

Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Suite de l'ET n°12

le Lun 16 Mar - 16:22
Bonjour à tou.te.s,

J'espère que cet outil du forum conviendra à tout le monde pour poursuivre le travail en période de confinement.

Pour l'instant, Pronote fonctionne encore bien mais l'ent reste saturé.

Je vous propose donc de continuer le travail sur l'ET n°12 ou la fin du Malade imaginaire de Molière, extrait que nous avions déjà lu et découvert ensemble en classe.

Pour structurer notre travail ensemble, vous voudrez bien m'envoyer vos suggestions de RAI :
- Jusqu'à 11h demain matin pour la 1ère partie (de "Ah mon Dieu ! Ah malheur !" jusqu'à "dans cette chaise)
- Jusqu'à 15h demain après-midi pour la 2e partie (de "Le Ciel en soit loué" jusqu'à "toutes ses clés")
- Jusqu'à 17h demain après-midi pour la 3e partie (de "Doucement" jusqu'à "que votre famille a pour vous").

Vous m'enverrez vos propositions sur cette conversation du forum, parce que je n'aurai pas le temps de corriger et de répondre à tout le monde si vous me l'envoyez individuellement.

Voici un lien vers le texte et le tableau en docx et en pdf

Je compte sur votre coopération et votre participation.

Bonne journée et bon courage !
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Lun 16 Mar - 19:48
Ah ! Mon Dieu ! Ah malheur ! Quel étrange accident ! : énumération de phrases exclamatives, ici Toinette fait paraître qu’elle est outrée par ce qu’il vient d’arriver or l’utilisation du mot “étrange” montre bien que toute la scène n’est qu’une mascarade.

Ah, Madame ! : phrase exclamative montrant la surprise de la servante. En effet, sa comédie risque d’être découverte et la en est le but.

Le pauvre défunt est trépassé. : répétition du sens, en effet ici la servante répète qu’il est décédé 2 fois pour accentuer le désarroi de la femme d’Argan (ceci fait parti du stratège de Toinette)

“BÉLINE.- Assurément ?” et “BÉLINE.- Mon mari est mort ?” : on peut voir ici qu’il n’y a aucune didascalie montrant le mal-être de la femme suite au fait qu’elle vient d’apprendre le décès de son mari

accident-là : Toinette accentue depuis le début de la scène que cet un accident, en effet elle se dédouane de la mort d’Argan
avatar
Olenine L
Invité

Suite de l'ET n°12 Empty ET numéro 12 1ère partie

le Lun 16 Mar - 21:53
L1: succession phrase exclamatives, attire attention spectateur +montre horreur de la situation
L2à8: phrases interrogatives montrent attention que porte Beline à la situation en opposition à sa réaction lorsque Toinette lui apprend la nouvelle
L5à6: comique de répétition
L7: « défunt »+  « trépassé » pléonasme insiste sur l’évènement
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Lun 16 Mar - 22:34
L.1: suite de phrase exclamative + champ lexical tragédie : un événement triste vient de ce passer, Toinette exagère et insiste sur la mort du mari de Béline.
L.2à4 :accumulation de question réponse: cela va faire patienter le lecteur il ne sait pas trop ce qu’il ce passe et c’est comique.
L.5à6: parallélisme + Assurément : on peut voir que Béline n’a pas l’air d’être si triste que ça , en plus on aura eu des didascalies si elle était triste de la mort de son mari.
- répétition de « accident » + hyperbole : on peut voir que c’est purement de la comédie, elle exagère de la façon dont il est mort pour voir la réaction de Béline.
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Lun 16 Mar - 22:56
Bonjour, bonsoir, je ne savais pas quel terme utiliser pour citer les répliques entre "ligne" et "vers" quand on parle de théâtre alors à défaut j'ai utilisé le vers mais j'aimerais bien savoir quel terme emploi t-on ?

V.1 phrases nominales : · renforcent le jeu d'actrice de Toinette ( elle a mis en scène la mort d'Argan),
· l'interjection "Ah" répété 2 fois montre un aspect pathétique qui cherche à faire réagir Béline et un aspect comique qui fait rire le.la lecteur.trice qui a connaissance de la supercherie.

V.4 interjection "Ah" + apostrophe "Madame ! " : Toinette amplifie la situation car elle paraît contente voir soulagée que Béline soit arrivée hors elle s'y attendait.

V.3 et 5 interrogations partielles : Créer une attente chez le.la lecteur.trice quant à la réaction de Béline face à son mari décédé.

V.6 et 7 puis V.9 et 10 comique de mots avec la répétition d une partie des répliques.
Nous avons" Votre mari est mort" "Mon mari est mort ? " - "Assurément ? " "Assurément" : le public assiste à une scène comique durant laquelle Béline ne semble pas être bouleversée et insiste pour s'assurer du décès d'Argan.

V.8 interjection "Hélas" et "groupe nominal" pauvre défunt" : nous retrouvons l aspect pathétique du jeu de Toinette, elle énonce ces paroles avec de la retenue et de la compassion pour prendre le parti d'Argan.

V.10 à 12 description de la scène du décés d Argan. Le nom commun "accident" permet à Toinette de se justifier car elle était" ici toute seule" avec Argan et elle tient à ne pas être prise pour coupable de sa mort.
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Lun 16 Mar - 23:44
Mouvement général de cette première partie : annonce de la mort d'Argan

· Mise en abyme : théâtre dans le théâtre
-> Toinette joue un rôle pour tromper Béline et un.e act.rice.eur joue le rôle de Toinette pour la pièce de théâtre en elle-même (Le Malade Imaginaire)

* R1 : Didascalie avec verbe d'action " s'ecrie" + exclamations et interjections " Ah ! [...] accident !"
-> ironie dramatique -> Béline est piégée, Toinette joue un rôle pour la piéger et le spectateur lui est au courant de la situation.

R2 à R4 : rythme de dialogue ralentit
-> créer un effet d'attente chez le spectateur. Connaissant la supercherie, il attend avec impatience la réaction de Béline.

R5 et R6 / R8 et R9 : comique de répétition " mari est mort" ; "assurément"
-> rend la situation comique voir absurde / peut être une moquerie de la part de l'auteur.

R7 : Interjection " Hélas "/ pléonasme " défunt" et "trépassé"
-> renforce le jeu d'acteur de Toinette à travers des repliques au regsitre pathétique.

R8 : adverbe " assurément"
-> vient marquer l'enthousiasme naissant de Béline. Elle s'assure de la mort de son mari, avant de pouvoir exprimer son réel ressentit.

R9 : description de la scène à la fois pathétique "toute seule" ; "accident" et comique " passer entre mes bras" ; "tout de son long dans cette chaise"
-> rend la scène réaliste et fortifie le rôle de metteuse en scène de Toinette. De plus avec cette description le spectateur devrait s'attendre à de la compassion et de la tristesse de la part de Béline, mais en réalité il sait très bien que cela ne va pas arriver.

* R= réplique

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Lun 16 Mar - 23:46
Ligne 1 : succession de phrases exclamatives qui permet d’attirer le lecteur et montre qu’il vien de se passé quelque chose .

Dans cette partie du texte , on peut observez une suite de question de la part de Béline qui montre qu’elle n’est pas au courant de la situation et qu’elle porte une grande attention à la mort de son marie .

Ligne 7 : « défunt » et « trépassé » est un pleonasme , permet d’insister et d’appuyer sur cette événement .
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 0:42
L.1-"Ah ! Mon Dieu ! Ah malheur ! Quel étrange accident !" : Ici, la succession de phrases exclamatives laisse paraître le fait que Toinette a l'intention de se faire remarquer.
L.2 à 8- Dialogue fait d'une succession de petites phrases montrant la rapidité de la scène, et un peu l'incompréhension de Béline qui, d'ailleurs, demande plusieurs fois à Toinette si elle est sûre de ce qu'elle avance tant elle est surprise d'apprendre cette importante nouvelle : "Mon mari est mort?", "Assurément?".
À la ligne 7, le pléonasme "le pauvre défunt est trépassé" sert ici à Toinette d'insistance afin de faire comprendre à Béline que son mari est bien mort, pour de vrai.
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 0:45
—> « Ah »
= répétition de l’interjection « Ah » —> cela insiste, amplifie la surprise, le choque de Toinette sur la soit disante mort soudaine de Argan, elle n’est pas surprise en réalité mais elle doit faire croire à Béline le contraire pour voir ses réactions donc nous aussi on se questionne

—> « mort », « défunt », trépassé »
= champ lexical de la mort —> Toinette insiste beaucoup sur le décès de Argan, de ce fait on se demande bien comment Béline va réagir et on s’attend peut-être à un désespoir de sa part

—> « Votre mari est mort . » « Mon mari est mort ? »
= dialogue en questions réponses —> effet comique sur le lecteur, mais nous montre d’une certaine manière à quel point Béline se fiche de la mort de son mari, on a d’ailleurs l’impression que celle-ci veut bien s’assurer que Argan soit réellement mort
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 0:54
Je ne suis vraiment pas sûr pour celui-ci mais bon

—> « Il vient de passer entre mes bras »
= euphémisme —> Pour ne pas dire qu’il meurt, permet peut-être de ne pas trop choquer Béline car Toinette vient déjà de lui dire plusieurs fois que son mari a trépassé
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 7:57
L1 : succession de phrases nominales + exclamatives. Dès le départ le spectateur rentre directement dans l'action car il apprend qu'il s'est passé une tragédie et que la suite de la scène parlera de celle-ci.

L2-6 : stichomythie. Met le spectateur en haleine. On peut apercevoir une accélération du rythme de la scène et cela accentue la tension dramatique du texte.

L5-6 : parallélisme. Le fait de répéter la phrase sous la forme d'une interrogation sert à amplifier la situation et à intensifier encore une fois la tragédie.

"Malheur" "accident" " mort" "défunt"... : champ lexical de la tragédie. Intensifie la gravité de la situation.
avatar
Meriam Touati
Invité

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 8:23
Événement général de cette partie : l'annonce de la mort D'ARGAN.

<<TOINETTE s'écrie.- Ah ! Mon Dieu ! Ah malheur ! Quel étrange accident !>> : succession de phrase exclamatives plus là didascalie "s'écrie" fait sentir au lecteur ainsi qu'à BÉLINE que quelque chose de terrible vient de se produire. Mais l'utilisation de l'adjectif "étrange" fait douter le lecteur de ceci et de la réalité de l'accident.

<<BÉLINE.- Mon mari est mort ?>> et <<BÉLINE.-Assurément ?>> : dans les propos de BÉLINE on a une absence de didascalie , on ne mous montre pas qu'elle est troublée, perturbée ou triste,  alors que normalement dans ce genre de situation elle est censée l'être. En plus, dans ses questions, on sent qu'elle ne cherche qu'à s'informer si son marie est réellement mort ou pas. Tout cela donne un avant goût au lecteur de la véritable personnalité de BÉLINE.

<<Le pauvre défunt est dépassé.>> : Pléonasme où TOINETTE insiste sur la mort d'ARGAN, elle cherche à convaincre encore plus BÉLINE. On a de plus l'adjectif "pauvre" qui montre que TOINETTE est du côté D'ARGAN.

<<Il vient de passer entre mes bras.>> : atténuation pour ne pas évoquer sa mort directement. On peut aussi penser que TOINETTE l'aie dit comme ça pour ne pas perdre de la crédibilité de sa comédie, vue qu'après une vraie mort on essaye de prendre en compte la douleur des proches dans nos paroles.
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty ET 12

le Mar 17 Mar - 9:05
l.1 - suite de phrases exclamatives + champ lexical du malheur : Toinette accentue la gravité de la situation.
l.3 - onomatopée "ah" + apostrophe "madame" : montre la surprise et peut être le soulagement que ressent Toinette en voyant Béline.
l.5 à l.7 - champ lexical de la mort -> comique de répétition : Béline cherche à comprendre l'information que Toinette lui répète .
l.8 - adverbe "assurément" : montre que Béline n'est pas vraiment triste mais semble même se réjouir de la mort de son mari.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 9:45
Bonjour à tou.te.s et merci pour votre participation active, je vais maintenant reprendre vos propositions :

Mathéo : 1. Oui, en effet, et il faut bien insister sur la duplicité de Toinette, ce n'est en effet qu'une mascarade. 2. Elle n'a pas vraiment peur que sa comédie soit révélée, cette exclamation "Ah Madame" est là pour souligner de manière comique sa fausse douleur. 3. En effet, c'est donc ici un pléonasme (comme l'a remarqué Lucille juste après), qui fait partie du stratagème de Toinette. 4. Très bonne remarque, Molière ne fait paraitre aucun signe de détresse de la part de Béline - et on le verra par la suite, elle ne dissimule pas sa joie. 5. Le terme "d'accident", utilisé aussi au premier vers, est un terme très large pour désigner un évènement fâcheux.

Lucille : 1. Les phrases exclamatives sont là pour créer une impression de vivacité, en effet, et on peut même noter que ce sont ici des stichomythies => moment important de l'action, tout se déroule rapidement. 2. Oui, et c'est bien de le noter, les phrases de Béline sont interrogatives, ce qui montre bien que là, elle est en train de s'assurer de la situation, de rechercher des informations, avant de laisser éclater sa joie plus tard. 3. Oui, c'est une bonne chose que d'identifier les types de comiques, et là on est en effet dans des répétitions, qui ont pour fonction (comme pour les phrases interrogatives) de montrer que Béline est en train de s'assurer de la mort de son mari. 5. Très bien pour le pléonasme, qui a ici une fonction comique : insister sur la (fausse) mort d'Argan.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:00
Fatoumata : 1. Oui, tu as raison, mais insiste dessus sur le prisme du jeu pour Toinette : elle prépare le piège de Béline. 2. En effet ici on a l'impression qu'on nous fait patienter, mais c'est aussi pour laisser au spectateur/lecteur le temps de savourer ce moment où Béline, qui joue un double jeu depuis le début, est enfin piégée (je vous rappelle qu'on est à la fin de la pièce) 3. Comme pour Mathéo, c'est une bonne remarque que de noter l'absence de didascalies signalant la détresse de Béline, et tu as aussi tout à fait raison de noter que Toinette exagère la détresse qu'elle ressent (elle joue la comédie, justement), pour piéger l'épouse d'Argan.

Kaëlys : Très bonne question sur le choix vers/ligne : il faut regarder le texte : est-ce qu'on a des vers réguliers (rimes + nombre de syllabes) ? Ici ce n'est pas le cas, c'est donc une pièce de théâtre en prose => on parle de lignes. Pour information, Molière a aussi écrit des pièces en vers, comme L'Ecole des femmes par exemple.
1. En effet, ce sont des phrases non verbales, comme si Toinette était submergée par l'émotion et ne pouvait plus faire de phrases complètes - par ailleurs, tu as tout à fait raison de noter que le lecteur/spectateur devient ici complice de la servante. 2. Pourquoi pas, mais je ne suis pas sûre que Toinette soit soulagée que Béline soit arrivée, elle est présente de toute façon. Elle ralentit par contre l'action avec l'exclamation "Ah Madame !" qui n'apporte aucune information, pour d'autant mieux tromper Béline. 3. Très bien pour l'interrogation partielle, on peut même remarquer qu'il n'y a pas d'inversion du sujet (qui donnerait "Mon mari est-il mort?" 4. En effet, elle parle de décès de son mari comme d'un évènement inespéré auquel elle n'ose pas croire. 5. Très bien de mentionner ici le registre pathétique => tout est fait pour que Béline soit triste de la mort de son mari, or il n'en est rien. 6. Tu as raison, mais attention, ce qu'il faut noter c'est qu'on est là au coeur du piège préparé par Toinette : il faut que Béline croit que personne n'est au courant de sa mort, pour lui donner l'occasion de la dissimuler le temps pour elle d'aller récupérer sa fortune.
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:06
"Un homme incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement, ou une médecine
dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours, sans esprit, ennuyeux, de mauvaise humeur, fatiguant"
-Accumulation de termes dégradant qui forment presque une gradation pour montrer que cet homme n'a aucune qualité certainement dans le but d'en dégoûter Toinette.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:08
Keylia : 1. Bon réflexe que d'annoncer l'idée directrice de l'étape du texte, tu as raison. 2. Excellente remarque pour la mise en abyme - en effet, Toinette s'insère dans le parcours (la comédie du valet) dans tous les sens de l'expression : a. elle est au coeur de l'action - b. elle fait rire le spectateur - c. elle joue un double jeu. 3. Bonne remarque (cf. remarques sur les propositions des autres élèves). 4. Très bonne remarque, c'est tout à fait ça, on laisse le spectateur savourer le moment où les mensonges de Béline seront enfin révélés. 5. Oui, il y a ici une forme d'absurdité qui semble comique, en effet. Cela montre surtout que Béline est en train de s'assurer qu'Argan est véritablement mort => elle s'apprête à tomber dans le piège. 6. Bonne remarque. 7. Très bonne remarque, en effet. On se rend compte que Béline est sur le point de laisser tomber tous les masques. 8. Excellente remarque, c'est très, très bien de remarquer que Toinette a un rôle ici de metteur en scène => c'est elle qui a tout orchestré.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:18
Ryan : 1. En effet, tu as raison, les exclamations ont ici pour but de rendre l'échange de réplique plus dynamique, cela permet de signaler au lecteur/spectateur qu'il se joue ici quelque chose d'important. 2. C'est juste, il faut ici bien préciser en effet que si Béline porte une telle attention à la nouvelle de la mort de son mari, c'est parce qu'elle espère enfin s'enrichir. 3. Très bien pour le pléonasme, pense bien à préciser qu'il a ici une visée comique.

Tom : 1. Tu as raison, mais plutôt que "se faire remarquer" qui peut être péjoratif, indique ici que c'est pour attirer l'attention de Béline que Toinette l'appelle ainsi, pour la faire tomber dans le piège qu'elle a préparé. 2. Bonne remarque. Si Béline veut s'assurer que son mari est bien mort, ce n'est pas parce qu'elle a du mal à comprendre la situation, mais parce qu'elle a besoin d'être sûre d'être débarrassée de lui pour mettre son plan à exécution - lui dérober sa fortune. 3. En effet, c'est par ce pléonasme que Béline va définitivement tomber dans le piège.

Elvira : 1. Bonne remarque => Toinette veut rendre la mise en scène de la mort d'Argan la plus crédible possible. 2. Tu as tout à fait raison, la réaction attendue de la part d'une épouse serait de montrer des signes de détresse, d'affliction, etc. mais au vu du reste de la pièce (que vous n'avez pas étudiée), le lecteur/spectateur sait déjà qu'elle tombera dans le piège et qu'elle ne sera pas réellement triste. 3. Absolument, le rôle de ce jeu de répétition assez comique est de montrer que Béline veut s'assurer de la mort de son mari, comme d'un évènement qui serait "trop beau pour être vrai". 4. Si, tu as tout a fait raison, "passer" est bien ici un euphémisme pour mourir. C'est une très bonne remarque, cela permet de rendre la mort d'Argan plus pathétique.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:22
Aurélie : 1. Bonne remarque. Attention simplement à l'utilisation du terme "tragédie" dans le cadre de l'étude du théâtre, qui désigne plutôt le sous-genre. 2. Très bien pour l'identification des stichomythies. Elles ont en effet pour but de créer une tension dramatique, ici on s'approche du dénouement de la pièce, où les personnages comme Béline, qui ont joué un double jeu malhonnête, vont enfin être démasqués. 3. Attention, ici les répétitions n'ont pas pour but de renforcer la dimension tragique du texte, mais au contraire sa dimension comique. Béline avance à petits pas pour s'assurer de la mort de son mari, mais elle tombera tout de même dans le piège. Le lecteur/spectateur le sait, et il s'en délecte déjà.
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:33
PREMIÈRE PARTIE :

_ comique de mot : répétition « votre  mari est mort. Mon  mari est mort ? », « assurément ? Assurément. »  vise  à faire rire les spectateurs.

_ plusieurs interjections : « Ah ! Mon Dieu ! Ah malheur ! »  attire attention des spectateurs et de Béline, Toinette devient actrice avec des répliques pathétiques.

_ « le pauvre défunt est trépassé »   pléonasme : renforce l’idée que les répliques de Toinette sont pathétiques.

_ nombreuses phrases interrogatives : « mon mari est mort ? », « assurément ? » « qu’y a-t-il ? »…  effet d’insistance, Béline cherche désespérément à savoir/comprendre ce qu’il se passe.

_succession de répliques brèves « Ah, Madame ! », « qu’y a-t-il ? »… stichomythie, accélère le rythme du dialogue et accentue la tension des spectateurs.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:33
Meriam : 1. Comme pour Keylia, c'est un très bon réflexe que d'identifier l'idée principale de l'étape du texte que vous vous apprêtez à analyser. 2. Bonne remarque, mais attention : le lecteur/spectateur sait déjà (même si vous n'avez pas les scènes précédentes) qu'il ne s'agit que d'une mise en scène orchestrée par Toinette. 3. Très bonnes remarques, comme plusieurs d'entre vous l'ont déjà remarqué. 4. Très bien pour l'adjectif "pauvre", qui renforce ici la dimension pathétique de la situation (Argan n'est pas aimé par sa femme, et pendant tout le reste de la pièce il refuse de le croire). 5. Bonne remarque, en effet le jeu de Toinette est assez subtil, elle fait tout pour sembler le plus naturelle possible aux yeux de Béline.

Anaïs (laquelle ? Wink ) : 1. Bien, mais pense à l'effet produit sur le lecteur/spectateur => on se réjouit d'avance du piège qui attend Béline. 2. Pourquoi pas, mais Toinette n'avait aucun doute que Béline allait arriver, ils résident tous chez Argan. 3. Bonne remarque pour le comique de répétition. Cependant, je ne suis pas sûre que Béline n'ait pas compris l'information, c'est juste qu'elle essaie de s'en assurer d'abord (ce qui ne l'empêchera pas de tomber dans le piège d'ailleurs). 4. Bonne remarque, en effet elle s'en réjouit.

Simon : en effet, cette accumulation dresse un portrait très péjoratif d'Argan. Petite nuance cependant : elle a moins pour but de dégoûter Toinette (qui de toute façon a pour but d'aider Argan à travers toute cette mise en scène) que de montrer de manière très claire qu'il n'est absolument pas aimé de Béline.
avatar
Admin
Messages : 356
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateurhttps://el-kasmi-van-gogh.forumactif.com

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:36
Anaïs Essers : 1. Bonne remarque, à éventuellement compléter avec quelques éléments vus plus haut. 2. Très bonne remarque - c'est très pertinent de rappeler que Toinette est ici une actrice, qui joue un double jeu pour aider Argan et piéger Béline. 3. Bien pour la dimension pathétique. 4. Oui, mais attention, Béline n'a pas de mal à comprendre la situation, c'est juste qu'elle n'ose pas y croire au début. 5. Très bonne remarque pour les stichomythies, qui sont là pour rendre ce moment de tension dramatique encore plus savoureux pour le lecteur/spectateur.
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:42
2EME PARTIE :

L11 : phrase avec verbe au participe passé. Cela montre le soulagement de Béline et le bonheur qu'elle ressent lorsqu'elle apprend que son mari est mort.

L14 : question rhétorique. Cela insiste encore une fois sur le fait qu'elle est heureuse que son mari soit mort et qu'elle n'était pas du tout attachée à lui.

L15-18 : accumulation. Béline ne parle que des défauts et de tout ce qui est négatif chez le défunt si on l'écoute son mari n'avait aucune qualité et le fait qu'il soit mort serait un soulagement pour tout le monde ("servantes et valets"). Elle dresse ainsi un portrait très péjoratif d'Argan.

L18 : antiphrase. Molière utilise l'ironie pour insister sur les propos négatifs qu'a eu Beline envers son défunt mari.

L21 : répétition de "il y a". Montre que Béline était avec Argan seulement pour son argent et qu'elle n'a jamais eu de sentiments pour lui.

L22-23 : verbes conjugués à l'impératif. Béline donne un ordre à sa servante en lui promettant une récompense en échange de son aide. Cela insiste encore une fois sur le fait que Beline ne ressentait rien pour Argan.
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty 1ere Partie d'EdT 12 Bertille

le Mar 17 Mar - 10:49
1-TOINETTE.-Ah ! Mon Dieu ! Ah malheur ! Quel étrange accident !
4 exclamatives=> provoque l’étonnement en temps normal mais au vue du registre comique de la pièce, fait comprendre au lecteur que Toinette orchestre la blague et surjoue cette dernière.

2-BÉLINE.- Qu’est-ce, Toinette ?
En revanche le pronom interrogatif “qu’est ce” montre que Béline est victime de cette blague. opposition exclamtive/interrogative que l’on retrouve plusieurs fois dans l’extrait.

3-TOINETTE.- Ah, Madame !
Onomatopée “Ah3, caractéristique du perso. de Toinette. Cette dernière joue. “Ah” étant une onomatopée très théâtrale, rarement utilisée dans la vie courante. Renforce le jeu de Toinette.

4-BÉLINE.- Qu’y a-t-il ?
Interrogative => cf.analyse ligne 2

5-TOINETTE.- Votre mari est mort.
Phrase déclarative directe.Le surjeu de Toinette s’estompe.

6-BÉLINE.- Mon mari est mort ?
Interrogative. Béline ne s’exprime que en interrogative durant tout l’extrait, montrant aussi sa culpabilité, comment si avant de révler le fond de sa pensée, la mort de son mari devait être certaine.

7-TOINETTE.- Hélas oui. Le pauvre défunt est trépassé.
“Hélas” adv => Toinette appuye sur la dimension tragique de l’évenement bien qu’il soit évident au lecteur que Béline n’est pas affectée par cette nouvelle. Le mécanisme du piège se mettant en marche contre Béline.

8-BÉLINE.- Assurément ?
Interrogative=> cf.anlyse 2&6

9-TOINETTE.- Assurément. Personne ne sait encore cet accident-là, et je me suis trouvée ici toute seule. Il vient
de passer entre mes bras. Tenez, le voilà tout de son long dans cette chaise.
“Personne, toute seule”: Toinette insiste sur le fait qu’il n’y ai aucun témoin pour mettre en confiance Béline


avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 16/03/2020
Voir le profil de l'utilisateur

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

le Mar 17 Mar - 10:52
Nathan Bechon première partie :
Phrases exclamatives : montre que toinette est agité alors qu’au contraire avec les phrases interrogative de Béline elle a l’air perdu mais pas inquiète de la situation.
De plus la question « assurément » montre que Béline se fiche de son mari et n’a aucun sentiment.
Les interjection « ah » et la didascalie « s’écrie » accentue l’agitation de toinette face à la nouvelle
Contenu sponsorisé

Suite de l'ET n°12 Empty Re: Suite de l'ET n°12

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum